15% SUPPLÉMENTAIRE SUR LES SOLDES UTILISEZ LE CODE: SOLDES15

Moi, superhéro! Comment utiliser ses pouvoirs?

Le maillon le plus important, c’est vous

Avez-vous l’impression parfois que, peu importe le nombre de gestes respectueux de l’environnement que vous poserez, ils ne seront jamais assez suffisants pour faire le contrepoids des émissions polluantes des industries? Que dans la chaîne entreprises-gouvernements-citoyens, ce sont les individus qui ont le moins beau jeu?

Je trouve ça tellement dommage que cette façon de voir les choses soit aussi répandue. J’en conviens : individuellement, on peut se voir comme une goutte d’eau dans l’océan. Et pourtant… les boss des entreprises, ce n’est nul autre que nous! Et le boss des gouvernements… encore nous!

Alors comment faire valoir notre voix? Car je vous entends me dire « la dernière fois qu’on m’a demandé mon avis, c’est lors des dernières élections… ».

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible d’exercer son pouvoir à chaque instant, et pas seulement au moment de tracer un X sur un bulletin de vote. Notre pouvoir, il s’exerce quotidiennement, par nos choix de consommations.

Martin Luther King Jr. a déjà dit « Avant d'avoir terminé ton petit déjeuner ce matin, tu auras dépendu de plus de la moitié du monde. »

Vous ne trouvez pas que cette citation nous amène à nous poser les vrais questions : Dans quelles conditions travaillent les personnes qui nous fournissent nos biens, nos aliments? Payons-nous le prix juste? Quels sont les impacts environnementaux du produit que je m’apprête à acheter?

Vous aurez compris mon point : acheter, c’est voter.

Mais, il y en a pour qui c’est plutôt pratique de penser que c’est aux gouvernements, aux entreprises et aux investisseurs d’agir en premier lieu. Transposer ainsi la faute de nos problèmes de société sur autrui… ça leur évite d’avoir à se regarder le nombril. Ça les déculpabilise de leurs choix au quotidien (allô, la dissonance cognitive!).

Il faut prendre du recul et admettre que la responsabilité en est plutôt une partagée. Les trois grands acteurs entreprises-gouvernements-citoyens interagissent et s’influencent mutuellement.

De mon côté, je ne suis pas parfaite. Et je ne pense pas que les commerçants, les produits et les services doivent nécessairement être parfaits non plus. Du moment qu’ils sont consciencieux et qu’ils amènent un changement positif, je considère qu’ils ouvrent la porte à ce que le mouvement prenne plus d’ampleur. Ils ouvrent le bal pour que d’autres rejoignent cette philosophie et perfectionnent les façons de faire.

Je réalise aussi toute l’importance de mon pouvoir d’achat avec la boutique de Sur mon x. Je choisis avec beaucoup de soin les fournisseurs en m’assurant qu’ils contribuent positivement à notre avenir.

En gros : réfléchissons donc à nos habitudes de consommation et adaptons-les à nos valeurs. Ça rend fier, vous verrez. Et surtout, c’est contagieux ☺

 

Valerie Rondeau
Left continuer à magasiner
votre commande

votre panier est vide