Leçons à tirer de la plus longue étude sur le bonheur

BIEN-ÊTRE

Qu'est-ce qui fait une vie réussie?

Qu'est-ce qui fait
une vie réussie?

Leçons à tirer de la plus longue étude sur le bonheur
Par:
VALÉRIE ANNE WHITE  Date: 10 mai, 2019

Leçons à tirer de la plus longue étude sur le bonheur.
Par:
VALÉRIE ANNE WHITE  Date: 10 mai, 2019


« Il s'avère que les personnes qui sont le plus connectées socialement à leur famille, leurs amis, leur communauté, sont le plus heureux. »
  - Robert Waldinger

Le week-end prochain sera la fête des mères et pour l'occasion, je vous ai préparé un petit guide cadeau qui est non seulement beau et bon, mais plus encore, est un prétexte pour prendre du temps pour soi, vivre plus lentement et apprécier tous les petits moments du quotidien. Quoi de mieux à offrir! Parce que tsé, tant qu'à donner quelque chose, autant mettre l’emphase sur ce qui continuera à perpétuer de petites étincelles au quotidien!

Et puis, pour quelque chose d'encore plus personnalisé, je suggère de prendre le temps d'écrire une petite note à la main! Oui, ça prend un peu plus de temps, évidemment, mais ça va droit au coeur et créer des connexions avec les gens qu'on aime.

Je vous dis ça parce que, cette semaine, j'ai écouté un Ted Talk sur le bonheur et ce qui fait une vie réussie et, apparemment, les bonnes relations nous rendent plus heureux et en meilleure santé. C'est le constat d'une étude entamée il y a 75 ans par Harvard et effectuée sur 724 hommes. Rendu à sa quatrième génération de chercheur, il en est ressorties trois grandes leçons.

La première est que les connexions sociales sont très bonnes pour nous et que la solitude tue. Effectivement, il s'avère que les personnes qui sont plus connectées socialement à leur famille, leurs amis, leur communauté, sont plus heureux, sont physiquement en meilleure santé, et vivent plus longtemps que ceux qui sont moins bien connectés. Expérimenter la solitude apparaît donc être toxique. Les gens qui sont plus isolés des autres, que ce qu'ils souhaiteraient s'avèrent être moins heureux, leur santé décline plus tôt en milieu de vie, les capacités de leur cerveau déclinent plus vite, et ils ont des vies plus courtes que les gens qui ne sont pas seuls. Et le plus triste est qu'à tout moment, plus d'un Américain sur cinq déclare se sentir seul.

« Et on sait que l'on peut se sentir seul dans une foule et seul dans un couple, donc la deuxième leçon que nous avons apprise est que ce n'est pas seulement le nombre d'amis que vous avez, ou que vous soyez ou non engagé dans une relation, mais c'est la qualité de vos relations proches qui comptent. »

« Il s'avère que les personnes qui sont le plus connectées socialement à leur famille, leurs amis, leur communauté, sont le plus heureux. »
  - Robert Waldinger

« Il s'avère que les personnes qui sont le plus connectées socialement à leur famille, leurs amis, leur communauté, sont le plus heureux. »
                                    - Robert Waldinger

Le week-end prochain sera la fête des mères et pour l'occasion, je vous ai préparé un petit guide cadeau qui est non seulement beau et bon, mais plus encore, est un prétexte pour prendre du temps pour soi, vivre plus lentement et apprécier tous les petits moments du quotidien. Quoi de mieux à offrir! Parce que tsé, tant qu'à donner quelque chose, autant mettre l’emphase sur ce qui continuera à perpétuer de petites étincelles au quotidien!

Et puis, pour quelque chose d'encore plus personnalisé, je suggère de prendre le temps d'écrire une petite note à la main! Oui, ça prend un peu plus de temps, évidemment, mais ça va droit au coeur et créer des connexions avec les gens qu'on aime.

Je vous dis ça parce que, cette semaine, j'ai écouté un Ted Talk sur le bonheur et ce qui fait une vie réussie et, apparemment, les bonnes relations nous rendent plus heureux et en meilleure santé. C'est le constat d'une étude entamée il y a 75 ans par Harvard et effectuée sur 724 hommes. Rendu à sa quatrième génération de chercheur, il en est ressorties trois grandes leçons.

La première est que les connexions sociales sont très bonnes pour nous et que la solitude tue. Effectivement, il s'avère que les personnes qui sont plus connectées socialement à leur famille, leurs amis, leur communauté, sont plus heureux, sont physiquement en meilleure santé, et vivent plus longtemps que ceux qui sont moins bien connectés. Expérimenter la solitude apparaît donc être toxique. Les gens qui sont plus isolés des autres, que ce qu'ils souhaiteraient s'avèrent être moins heureux, leur santé décline plus tôt en milieu de vie, les capacités de leur cerveau déclinent plus vite, et ils ont des vies plus courtes que les gens qui ne sont pas seuls. Et le plus triste est qu'à tout moment, plus d'un Américain sur cinq déclare se sentir seul.

« Et on sait que l'on peut se sentir seul dans une foule et seul dans un couple, donc la deuxième leçon que nous avons apprise est que ce n'est pas seulement le nombre d'amis que vous avez, ou que vous soyez ou non engagé dans une relation, mais c'est la qualité de vos relations proches qui comptent. »

Le week-end prochain sera la fête des mères et pour l'occasion, je vous ai préparé un petit guide cadeau qui est non seulement beau et bon, mais plus encore, est un prétexte pour prendre du temps pour soi, vivre plus lentement et apprécier tous les petits moments du quotidien. Quoi de mieux à offrir! Parce que tsé, tant qu'à donner quelque chose, autant mettre l’emphase sur ce qui continuera à perpétuer de petites étincelles au quotidien!

Et puis, pour quelque chose d'encore plus personnalisé, je suggère de prendre le temps d'écrire une petite note à la main! Oui, ça prend un peu plus de temps, évidemment, mais ça va droit au coeur et créer des connexions avec les gens qu'on aime.

Je vous dis ça parce que, cette semaine, j'ai écouté un Ted Talk sur le bonheur et ce qui fait une vie réussie et, apparemment, les bonnes relations nous rendent plus heureux et en meilleure santé. C'est le constat d'une étude entamée il y a 75 ans par Harvard et effectuée sur 724 hommes. Rendu à sa quatrième génération de chercheur, il en est ressorties trois grandes leçons.

La première est que les connexions sociales sont très bonnes pour nous et que la solitude tue. Effectivement, il s'avère que les personnes qui sont plus connectées socialement à leur famille, leurs amis, leur communauté, sont plus heureux, sont physiquement en meilleure santé, et vivent plus longtemps que ceux qui sont moins bien connectés. Expérimenter la solitude apparaît donc être toxique. Les gens qui sont plus isolés des autres, que ce qu'ils souhaiteraient s'avèrent être moins heureux, leur santé décline plus tôt en milieu de vie, les capacités de leur cerveau déclinent plus vite, et ils ont des vies plus courtes que les gens qui ne sont pas seuls. Et le plus triste est qu'à tout moment, plus d'un Américain sur cinq déclare se sentir seul.

 

Il s'avère que vivre au milieu du conflit est très mauvais pour notre santé. Les mariages conflictuels, par exemple sans beaucoup d'affection, sont très mauvais pour notre santé, peut-être même plus que le divorce. Et vivre au milieu de bonnes et chaleureuses relations est protecteur.

Finalement, la troisième grande leçon retenue à propos des relations et de notre santé, est que les bonnes relations ne font pas que protéger nos corps: elles protègent nos cerveaux. Il s'avère qu'être dans une relation solidement fixée avec une autre personne pendant vos 80 ans est protecteur, que les gens qui sont dans des relations où ils sentent vraiment qu'ils peuvent compter sur l'autre personne si besoin, ont une mémoire plus aiguisée pendant plus longtemps. Et les gens dans des relations où ils ne sentent pas pouvoir compter l'un sur l'autre, ces gens sont ceux qui ont expérimenté des déclins précoces de la mémoire. Et ces bonnes relations, elles n'ont pas à être lisses tout le temps.

Comme la génération Y dans ce récent sondage, beaucoup des hommes, quand ils étaient de jeunes adultes, croyaient vraiment que la célébrité, la richesse et le travail étaient ce qu'ils devaient poursuivre pour réussir leur vie. Mais encore et encore, pendant ces 75 ans, notre étude a montré que les gens qui s'en sont le mieux tirés étaient les gens qui ont compté sur les relations avec de la famille, des amis, des communautés.

Alors... peut-être n'est-ce pas là l'occasion de célébrer le lien humain, parce que l'important ce sont les connexions !!!! Et les connexions réelles ! Alors faisons leur donc toute la place pour cette belle fête!

« Et on sait que l'on peut se sentir seul dans une foule et seul dans un couple, donc la deuxième leçon que nous avons apprise est que ce n'est pas seulement le nombre d'amis que vous avez, ou que vous soyez ou non engagé dans une relation, mais c'est la qualité de vos relations proches qui comptent. »

Il s'avère que vivre au milieu du conflit est très mauvais pour notre santé. Les mariages conflictuels, par exemple sans beaucoup d'affection, sont très mauvais pour notre santé, peut-être même plus que le divorce. Et vivre au milieu de bonnes et chaleureuses relations est protecteur.

Finalement, la troisième grande leçon retenue à propos des relations et de notre santé, est que les bonnes relations ne font pas que protéger nos corps: elles protègent nos cerveaux. Il s'avère qu'être dans une relation solidement fixée avec une autre personne pendant vos 80 ans est protecteur, que les gens qui sont dans des relations où ils sentent vraiment qu'ils peuvent compter sur l'autre personne si besoin, ont une mémoire plus aiguisée pendant plus longtemps. Et les gens dans des relations où ils ne sentent pas pouvoir compter l'un sur l'autre, ces gens sont ceux qui ont expérimenté des déclins précoces de la mémoire. Et ces bonnes relations, elles n'ont pas à être lisses tout le temps.

Comme la génération Y dans ce récent sondage, beaucoup des hommes, quand ils étaient de jeunes adultes, croyaient vraiment que la célébrité, la richesse et le travail étaient ce qu'ils devaient poursuivre pour réussir leur vie. Mais encore et encore, pendant ces 75 ans, notre étude a montré que les gens qui s'en sont le mieux tirés étaient les gens qui ont compté sur les relations avec de la famille, des amis, des communautés.

Alors... peut-être n'est-ce pas là l'occasion de célébrer le lien humain, parce que l'important ce sont les connexions !!!! Et les connexions réelles ! Alors faisons leur donc toute la place pour cette belle fête!

Envie de faire un cadeau qui fait du bien ?

Envie de faire un cadeau qui
fait du bien ?


MAGASINER

MAGASINER

À propos de Sur mon x:

IMAGINEZ un monde où son mode de vie aurait peu d’impact sur l’environnement et où son indice de bonheur se verrait considérablement augmenté. 

Chez Sur mon x, c’est le pari que nous nous sommes lancé… 


Suis-nous sur Instagram!

Parcourir le blog

Suis-nous sur Instagram!

Nos favoris du moment

 

Il s'avère que vivre au milieu du conflit est très mauvais pour notre santé. Les mariages conflictuels, par exemple sans beaucoup d'affection, sont très mauvais pour notre santé, peut-être même plus que le divorce. Et vivre au milieu de bonnes et chaleureuses relations est protecteur.

Finalement, la troisième grande leçon retenue à propos des relations et de notre santé, est que les bonnes relations ne font pas que protéger nos corps: elles protègent nos cerveaux. Il s'avère qu'être dans une relation solidement fixée avec une autre personne pendant vos 80 ans est protecteur, que les gens qui sont dans des relations où ils sentent vraiment qu'ils peuvent compter sur l'autre personne si besoin, ont une mémoire plus aiguisée pendant plus longtemps. Et les gens dans des relations où ils ne sentent pas pouvoir compter l'un sur l'autre, ces gens sont ceux qui ont expérimenté des déclins précoces de la mémoire. Et ces bonnes relations, elles n'ont pas à être lisses tout le temps.

Comme la génération Y dans ce récent sondage, beaucoup des hommes, quand ils étaient de jeunes adultes, croyaient vraiment que la célébrité, la richesse et le travail étaient ce qu'ils devaient poursuivre pour réussir leur vie. Mais encore et encore, pendant ces 75 ans, notre étude a montré que les gens qui s'en sont le mieux tirés étaient les gens qui ont compté sur les relations avec de la famille, des amis, des communautés.

Alors... peut-être n'est-ce pas là l'occasion de célébrer le lien humain, parce que l'important ce sont les connexions !!!! Et les connexions réelles ! Alors faisons leur donc toute la place pour cette belle fête!

Envie de faire un cadeau qui fait du bien ?

MAGASINER

« Il s'avère que les personnes qui sont le plus connectées socialement à leur famille, leurs amis, leur communauté, sont le plus heureux. »
  - Robert Waldinger

« Il s'avère que les personnes qui sont le plus connectées socialement à leur famille, leurs amis, leur communauté, sont le plus heureux. »
- Robert Waldinger

Le week-end prochain sera la fête des mères et pour l'occasion, je vous ai préparé un petit guide cadeau qui est non seulement beau et bon, mais plus encore, est un prétexte pour prendre du temps pour soi, vivre plus lentement et apprécier tous les petits moments du quotidien. Quoi de mieux à offrir! Parce que tsé, tant qu'à donner quelque chose, autant mettre l’emphase sur ce qui continuera à perpétuer de petites étincelles au quotidien!

Et puis, pour quelque chose d'encore plus personnalisé, je suggère de prendre le temps d'écrire une petite note à la main! Oui, ça prend un peu plus de temps, évidemment, mais ça va droit au coeur et créer des connexions avec les gens qu'on aime.

Je vous dis ça parce que, cette semaine, j'ai écouté un Ted Talk sur le bonheur et ce qui fait une vie réussie et, apparemment, les bonnes relations nous rendent plus heureux et en meilleure santé. C'est le constat d'une étude entamée il y a 75 ans par Harvard et effectuée sur 724 hommes. Rendu à sa quatrième génération de chercheur, il en est ressorties trois grandes leçons.

La première est que les connexions sociales sont très bonnes pour nous et que la solitude tue. Effectivement, il s'avère que les personnes qui sont plus connectées socialement à leur famille, leurs amis, leur communauté, sont plus heureux, sont physiquement en meilleure santé, et vivent plus longtemps que ceux qui sont moins bien connectés. Expérimenter la solitude apparaît donc être toxique. Les gens qui sont plus isolés des autres, que ce qu'ils souhaiteraient s'avèrent être moins heureux, leur santé décline plus tôt en milieu de vie, les capacités de leur cerveau déclinent plus vite, et ils ont des vies plus courtes que les gens qui ne sont pas seuls. Et le plus triste est qu'à tout moment, plus d'un Américain sur cinq déclare se sentir seul.

« Et on sait que l'on peut se sentir seul dans une foule et seul dans un couple, donc la deuxième leçon que nous avons apprise est que ce n'est pas seulement le nombre d'amis que vous avez, ou que vous soyez ou non engagé dans une relation, mais c'est la qualité de vos relations proches qui comptent. »

Le week-end prochain sera la fête des mères et pour l'occasion, je vous ai préparé un petit guide cadeau qui est non seulement beau et bon, mais plus encore, est un prétexte pour prendre du temps pour soi, vivre plus lentement et apprécier tous les petits moments du quotidien. Quoi de mieux à offrir! Parce que tsé, tant qu'à donner quelque chose, autant mettre l’emphase sur ce qui continuera à perpétuer de petites étincelles au quotidien!

Et puis, pour quelque chose d'encore plus personnalisé, je suggère de prendre le temps d'écrire une petite note à la main! Oui, ça prend un peu plus de temps, évidemment, mais ça va droit au coeur et créer des connexions avec les gens qu'on aime.

Je vous dis ça parce que, cette semaine, j'ai écouté un Ted Talk sur le bonheur et ce qui fait une vie réussie et, apparemment, les bonnes relations nous rendent plus heureux et en meilleure santé. C'est le constat d'une étude entamée il y a 75 ans par Harvard et effectuée sur 724 hommes. Rendu à sa quatrième génération de chercheur, il en est ressorties trois grandes leçons.

La première est que les connexions sociales sont très bonnes pour nous et que la solitude tue. Effectivement, il s'avère que les personnes qui sont plus connectées socialement à leur famille, leurs amis, leur communauté, sont plus heureux, sont physiquement en meilleure santé, et vivent plus longtemps que ceux qui sont moins bien connectés. Expérimenter la solitude apparaît donc être toxique. Les gens qui sont plus isolés des autres, que ce qu'ils souhaiteraient s'avèrent être moins heureux, leur santé décline plus tôt en milieu de vie, les capacités de leur cerveau déclinent plus vite, et ils ont des vies plus courtes que les gens qui ne sont pas seuls. Et le plus triste est qu'à tout moment, plus d'un Américain sur cinq déclare se sentir seul.

 

Il s'avère que vivre au milieu du conflit est très mauvais pour notre santé. Les mariages conflictuels, par exemple sans beaucoup d'affection, sont très mauvais pour notre santé, peut-être même plus que le divorce. Et vivre au milieu de bonnes et chaleureuses relations est protecteur.

Finalement, la troisième grande leçon retenue à propos des relations et de notre santé, est que les bonnes relations ne font pas que protéger nos corps: elles protègent nos cerveaux. Il s'avère qu'être dans une relation solidement fixée avec une autre personne pendant vos 80 ans est protecteur, que les gens qui sont dans des relations où ils sentent vraiment qu'ils peuvent compter sur l'autre personne si besoin, ont une mémoire plus aiguisée pendant plus longtemps. Et les gens dans des relations où ils ne sentent pas pouvoir compter l'un sur l'autre, ces gens sont ceux qui ont expérimenté des déclins précoces de la mémoire. Et ces bonnes relations, elles n'ont pas à être lisses tout le temps.

Comme la génération Y dans ce récent sondage, beaucoup des hommes, quand ils étaient de jeunes adultes, croyaient vraiment que la célébrité, la richesse et le travail étaient ce qu'ils devaient poursuivre pour réussir leur vie. Mais encore et encore, pendant ces 75 ans, notre étude a montré que les gens qui s'en sont le mieux tirés étaient les gens qui ont compté sur les relations avec de la famille, des amis, des communautés.

Alors... peut-être n'est-ce pas là l'occasion de célébrer le lien humain, parce que l'important ce sont les connexions !!!! Et les connexions réelles ! Alors faisons leur donc toute la place pour cette belle fête!

« Et on sait que l'on peut se sentir seul dans une foule et seul dans un couple, donc la deuxième leçon que nous avons apprise est que ce n'est pas seulement le nombre d'amis que vous avez, ou que vous soyez ou non engagé dans une relation, mais c'est la qualité de vos relations proches qui comptent. »

Il s'avère que vivre au milieu du conflit est très mauvais pour notre santé. Les mariages conflictuels, par exemple sans beaucoup d'affection, sont très mauvais pour notre santé, peut-être même plus que le divorce. Et vivre au milieu de bonnes et chaleureuses relations est protecteur.

Finalement, la troisième grande leçon retenue à propos des relations et de notre santé, est que les bonnes relations ne font pas que protéger nos corps: elles protègent nos cerveaux. Il s'avère qu'être dans une relation solidement fixée avec une autre personne pendant vos 80 ans est protecteur, que les gens qui sont dans des relations où ils sentent vraiment qu'ils peuvent compter sur l'autre personne si besoin, ont une mémoire plus aiguisée pendant plus longtemps. Et les gens dans des relations où ils ne sentent pas pouvoir compter l'un sur l'autre, ces gens sont ceux qui ont expérimenté des déclins précoces de la mémoire. Et ces bonnes relations, elles n'ont pas à être lisses tout le temps.

Comme la génération Y dans ce récent sondage, beaucoup des hommes, quand ils étaient de jeunes adultes, croyaient vraiment que la célébrité, la richesse et le travail étaient ce qu'ils devaient poursuivre pour réussir leur vie. Mais encore et encore, pendant ces 75 ans, notre étude a montré que les gens qui s'en sont le mieux tirés étaient les gens qui ont compté sur les relations avec de la famille, des amis, des communautés.

Alors... peut-être n'est-ce pas là l'occasion de célébrer le lien humain, parce que l'important ce sont les connexions !!!! Et les connexions réelles ! Alors faisons leur donc toute la place pour cette belle fête!

Envie de faire un cadeau qui fait du bien ?

Envie de faire un cadeau qui
fait du bien ?


MAGASINER

MAGASINER

À propos de Sur mon x:

IMAGINEZ un monde où son mode de vie aurait peu d’impact sur l’environnement et où son indice de bonheur se verrait considérablement augmenté. 

Chez Sur mon x, c’est le pari que nous nous sommes lancé… 


Suis-nous sur Instagram!

Parcourir le blog

Suis-nous sur Instagram!

Magasiner



Articles qui risquent de t'intéresser

BESOIN DE RALENTIR LE RYTHME ?

Abonnes-toi à notre infolettre, c'est gratuit et on te donnes nos astuces slow en primeur tous les samedis!

MERCI ❤️ de te joindre à la grande communauté Sur mon x ! Ensemble, nous faisons la différence!
This field is required

TOUT PARCOURIR



Valerie Rondeau
Left continuer à magasiner
votre commande

votre panier est vide